سياسة

Communiqué :Le PPS va poursuivre sa lutte pour l’approfondissement de la pratique démocratique

Lors de sa réunion hebdomadaire, tenue mercredi 6 octobre 2021, le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme s’est arrêté sur le déroulement et les résultats du scrutin du 5 octobre relatif à l’élection des membres de la Chambre des Conseillers. Il a enregistré, à ce propos, le regret et la déception du Parti du Progrès et du Socialisme, compte tenu de la non- réalisation des objectifs qu’il s’est fixé et auxquels il aspirait pour concrétiser les résultats positifs que le parti a obtenus lors des échéances électorales du 8 septembre 2021.

Le parti va s’atteler à une analyse exhaustive de la question au cours de la prochaine session du comité central, concernant aussi bien les conditions de déroulement de ce scrutin que les différents aspects de l’action partisane, notamment concernant ses erreurs, ses manquements et ses défaillances.

Dans l’attente, le bureau politique réitère la position que le Parti du Progrès et du Socialisme a constamment exprimée à propos de l’utilité effective de la Chambre des Conseillers dans la l’architecture constitutionnelle nationale, de ses

missions politiques et de ses fonctions institutionnelles, indépendamment de la représentation ou non de notre parti en son sein. Cette position se fonde sur des interrogations profondes et pertinentes en rapport avec la structuration de cette chambre et le mode d’élection de ses membres qu’il convient de réviser en profondeur dans le cas de son maintien.

Le parti s’inscrit dans cette approche compte tenu des pratiques malsaines qui ont émaillé de nouveau les élections de la Chambre des Conseillers et qui portent grandement atteinte au processus démocratique dans notre pays tant au niveau de la campagne électorale, de l’opération de vote et du processus d’annonce des résultats, qu’au niveau de l’utilisation massive et excessive de l’argent de manière totalement contraire à la loi, à l’éthique, à l’engagement politique et aux règles les plus élémentaires de la concurrence loyale, libre et équitable.

A ce propos, le Parti du Progrès et du Socialisme va poursuivre son action et sa lutte pour que les élections saines, probes et transparentes soient l’axe principal de l’approfondissement de la pratique démocratique dans notre pays et un élément décisif de la réforme du champ politique, du rétablissement de la confiance, de la réhabilitation de l’acte politique noble, de la réconciliation des citoyens avec la chose publique et de la consolidation de la crédibilité des institutions élues, à travers l’intégration effective et réelle des meilleures potentialités et capacités que recèle notre pays.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى